Le Sophora du Japon pleureur dans le parc du Château

Temps lecture : 17 min

Le Sophora du Japon pleureur dans le parc du Château

Sophora Pleureur du Japon - Style Peinture à l'huile

Définition d’un arbre remarquable :
C’est un arbre dont une ou plusieurs caractéristiques - dimensions, forme, culture associée, rareté de l'essence, historique - sont suffisamment rares pour pouvoir le distinguer des autres individus de son genre ou de son espèce.

Tel est le cas d’un des arbres de notre château.
Le Sophora du Japon, appelé aussi Sophora japonica Pendula, se distingue par son développement beaucoup plus réduit. Son port irrégulier et pleureur lui confère beaucoup de charme. On le surnomme également "Arbre aux pagodes".
Son feuillage brillant est vert foncé, composé de nombreuses folioles très fines. Quant à la floraison sur cette variété, elle est assez rare, surtout lorsque l’arbre est vieux. Tel est le cas de celui du château.
Pour un jeune Sophora japonica Pendula adulte à la fin de l’été et au début de l’automne, de longues panicules de 30cm, avec des fleurs blanc crème et parfumées seraient visibles.
Le Sophora crée toujours un événement dans un jardin. Il forme un bel ombrage, très intéressant dans de petits espaces.
Le Sophora pleureur de l'institut Pierre-Mâle du château d'Arnouville, a reçu le label "Arbre remarquable de France" en novembre 2005.
Il fut planté dans le parc vers 1800, à plus ou moins 10 ans près (pas de documentation précise).

Vue générale du Sophora

Sa hauteur est de 7m70. Il a pour circonférence 3m40 à 1m du collet. La cime est étalée et arrondie. Ses branches sont longues et pendantes. Elles tombent en cascade tout autour de l’arbre de façon spectaculaire.

Observons de plus près son tronc à l’écorce de couleur vert-brun à gris. Il a beaucoup varié. Suite à un orage, il est fendu sur une certaine hauteur. Ce dernier a actuellement une circonférence de 2m95 à 1m20 du sol. En écartant légèrement les branches, on se croirait dans une grotte. Un lieu très prisé, pour faire une jolie photo de mariage. (page contact)

La circonférence du tronc du Sophora

Ces différentes mesures nous ont été communiquées par Monsieur Cahu, Educateur Technique dans cet établissement. Nous tenons à le remercier.

A la fin de l’été, le Sophora japonica perd ses feuilles. Celles-ci sont en effet caduques. Elles peuvent mesurer parfois jusqu’à 20cm de long. De couleur verte au-dessus, gris vert au-dessous, elles virent au jaune clair à l’automne avant de tomber.

Sophora : une branche sans feuilles

Sur cette image, nous voyons bien le désordre commis par le coup d’éclair lors d’un orage.
Ecartons maintenant les branches pour voir l’intérieur. Quel enchevêtrement!

Non seulement nous pouvons observer tout à loisir le tronc, mais encore tous les entrelacs formés par les branches.
Cet arbre de taille moyenne et aux feuilles élégantes pennées est vraiment une des attractions de notre beau château.
Pour en citer certaines : L’entrée principale et les salons, La chapelle, L’Orangerie.

Pour terminer, une petite vidéo permet de voir l’évolution d’un Sophora japonica Pendula, même si cela n’est pas filmé dans le parc.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestShare on TumblrEmail this to someonePrint this page

La Secrétaire

Mme Vidal Annette, secrétaire de l'Association Arnouville et son Passé.

2 réponses

  1. Claudine dit :

    Bonjour,
    Merci pour ce très bel article sur ce Sophora et j'ignorais complètement que dans le Parc de notre beau château à Arnouville il y avait un tel arbre, et il est magnifique ce Sophora.

    J'ai appris beaucoup en lisant ce post car je ne connaissais pas du tout le Sophora du Japon pleureur, et celui du Parc a un tronc incroyable, on voit bien l'évolution de l'arbre où les branches s'entrelacent comme des lianes.

    Merci aussi pour les photos de belles qualités et qui nous permettent ainsi d'apprécier encore mieux ce Sophora ainsi qu'à M Cadu.

    Encore merci pour ce post qui m'intéresse beaucoup surtout que j'adore la nature, belle présentation et mise en page, merci pour les photos et la vidéo le tout complète parfaitement cet article.

    Bravo et merci une fois encore

    • La Secrétaire dit :

      Bonsoir Claudine,
      Il est exact que le parc du château est magnifique.
      Surtout dès le début du printemps.
      Il fait un cadre idyllique pour faire des photos de mariage.
      Différents endroits sont très prisés.
      Pour n'en citer que certains : Les marches devant l'Orangerie, l'escalier en pierre menant au parterre Sud et bien sûr à l'intérieur du Sophora du Japon pleureur.
      Vous avez également les belles allées fleuries régulièrement de chaque côté par les élèves sous la direction de leurs éducateurs.
      N'oublions pas de les remercier.
      Enfin un petit conseil, les mariés qui souhaitent avoir un beau souvenir de ce jour doivent respecter ce décor.
      Les conditions pour se faire photographier au château sont indiquées dans le mot "Contact".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *