Mademoiselle Chomet

Temps lecture : 7 min

Mademoiselle Chomet

Mademoiselle Chomet

Sous le signe de la musique.

Jeanne Chomet est née en 1899 en Argentine où son père était parti travailler pour une entreprise de travaux publics.

Elle a enseigné la musique à des générations de jeunes élèves des écoles primaires de Gonesse et d'Arnouville, aussi bien à celles de la D.C.A., devenue ensuite l'école Jean Jaurès,  qu'à école de La Gare, l'actuel groupe scolaire  Danielle Casanova :   vocalises, chants pour la fête des écoles, la distribution des prix...   et La Marseillaise exécutée devant le monument aux Morts d'Arnouville!

Elle enseignait aussi la musique aux adolescents du centre horticole de l'A.B.N.G. au château d'Arnouville.

Qui n'a le souvenir du guide-chant? L'élève qui actionnait le soufflet était parfois bien heureux d'échapper pour un temps à la chorale et au solfège!

Comment venait-elle? Mais... à bicyclette et par n'importe quel temps, le violon fixé sur le porte-bagages!  Ce n'est qu'en 1948 qu'elle s'est procuré un vélo Solex.

La "Grande Jeannette"- c'était son surnom - avait beaucoup de patience surtout pour ceux qui chantaient faux et elle supportait les perturbations avec beaucoup de diplomatie. Dans toutes les écoles, les élèves ont toujours admiré sa gentillesse et son amour de la musique. Le soir, après 16h, elle donnait des cours de solfège à ceux qui le désiraient et enseignait aussi à son domicile le violon et le piano.

Elle dirigeait la chorale du Cercle des Jeunes, qui se produisait lors des spectacles et des repas des Anciens à Arnouville. Pour les messes et les cérémonies, elle dirigeait aussi la chorale paroissiale. Elle réunissait cette dernière chez elle pour une agréable soirée lors du réveillon de Noël.

Elle a ensuite accompagné les élèves du Collège se rendant à la salle Pleyel à Paris pour assister à des concerts et des séances de ballets.

Dès l'heure de la retraite sonnée, elle a chanté à la chorale du 3ème âge. A la maison de retraite où elle a fini ses jours à l'âge de 92 ans, elle avait emporté son violon, en jouant parfois avec le médecin de service!

Mademoiselle Jeanne Chomet d'Arnouville

Texte établi d'après les souvenirs de M.BOVO (membre du club)

En hommage à Mademoiselle Chomet, la commune baptisa une allée, l' Allée de l'Archet.

Si cela vous plaît, merci de partager...

La Secrétaire

Mme Vidal Annette, secrétaire de l'Association Arnouville et son Passé.

15 réponses

  1. Michèle dit :

    Quel souvenir ! Si çà vous intéresse, je possède une photo de melle Chomet faisant chanter un groupe d'élèves en 1962

  2. fourel dit :

    Bonsoir,
    oui c'était une dame

  3. fourel dit :

    Bonjour,

    Vous me demandez , avez vous connu mademoiselle Chomet au château ?

    Oui , j'ai bien connu Mademoiselle Chomet au château d'Arnouville dans les années 1968 à 1971,
    Mademoiselle Chomet était une professeur de chant et de musique issue du conservatoire de Paris,
    Je penses qu'elle enseignait aussi à l'école de Gonesse, car un jour , en ballade par là bas , on revenait à pieds de Gonesse et on a fini notre trajet avec Mademoiselle Chomet , qui poussait son vélo extremement chargé de bouquins , nous l'avons aidé à rentrer chez elle sous la pluie sous capuchon jusqu'à Arnouville et en échange , elle nous a donné du chocolat et à boire un café,
    Elle n'était pas toute jeune Mademoiselle Chomet, mais faisait que du vélo, ça conservait sa forme,
    Elle nous emmenait à Paris en autocar à la salle Pleyel pour écouter du Beethoven , du Mozart du Verdi etc,,,
    Elle enseignait le chant deux fois par semaine puis le solfège avec flûte à bec soprano et alto,
    Nous étions à peu près une dizaine pour le chant et 5/6 pour le solfège /flûte,
    Pour le chant, c'était avec un guide chant électronique (espèce de piano de table) et un métronome (pour battre le temps musical),
    Je me rappel , un jour , étant pressé de brancher son guide chant qui était en 110 volts , je l'ai cramé car dans les anciens bâtiments là ou on répétaient c'était en 220 volts,
    Ce jour j'ai eu droit à un blâme par Monsieur Renaud le Directeur à l'époque,
    Donc on a attendu 15 jours pour chanter ,hi!hi !hi ! ça nous a pas empêché de faire du solfège avec son métronome,
    Faut pas oublier qu'elle venait à vélo avec son guide chant et ses bouquins,
    Dans l'atelier de chant , nous étions divisés en trois groupes de voix , j'étais en voix haute , avec ma voix d'adolescent qui muait tous le temps , ce n'était pas gagné,
    le style de chant était plutôt des variétés de l'époque combiné au classique , ces chants classiques, nous les répétions assez souvent puis accompagnés du piano qui se trouvait sous le grand hall d'entrée du château , les jours de Noël et de remise des prix nous étions comme au stade de France devant nos spectateurs à chanter nos refrains,
    Pour ce qui est de l'atelier de musique, nous faisions de la flûte à bec soprano ou alto dont je jouais très bien , tous ces morceaux étaient également joués et accompagnés au piano lors des grandes fêtes de Noël et aux remises de prix, les partitions étaient plutôt classiques,
    Il y avait aussi un orchestre dirigé par un professeur de musique qui jouait deux fois par semaine , il se composait de trompettes,de saxophone , de clarinette,de flûte traversière d'une basse et d'un accordéon ,les morceaux choisis étaient du style de variétés des années 1970,qui aussi étaient repris aux grandes fêtes,

    • La Secrétaire dit :

      Monsieur FOUREL,
      Que d'anecdotes vous nous racontez sur Mademoiselle CHOMET
      Certes beaucoup de personnes d'ARNOUVILLE l'ont bien connue.
      Mais peut-être moins bien que vous.
      Quelle culture musicale, elle a su vous donner!
      Vous emmener au concert à PARIS, était vraiment très bien.
      Créer une chorale et vous apprendre à jouer de la flûte à bec a dû être pour tous les élèves deux événements très importants.
      Mais quelle mésaventure pour VOUS!
      Brancher son célèbre guide de chant sur le mauvais courant.
      Certes, ce dernier a "cramé" comme vous le dites.
      Mais en définitive, il vaut mieux que cela soit lui que VOUS.
      Car vous ne seriez plus là pour nous écrire si souvent des commentaires!

  4. fourel dit :

    Quelle journée ce fût avec ce guide-chant , heureusement pour moi , je suis là avec ma plume .
    les pompiers ne sont pas venu pour éteindre ce "guide-chant" mes camarades n'y avaient pas pensé ...
    il y avait seulement un nuage qui sentait le crâmé , je suis un rescapé providentiel .

    Je vais finir par hanter le château.

    • La Secrétaire dit :

      Monsieur FOUREL,
      Vous êtes vraiment plein d'humour dans vos commentaires!
      Nous adorons "Les fantômes" dans ce Château!
      Souvenez-vous du fameux piano retrouvé...
      Vous et nous qui l'avons TOUJOURS vu dans le hall d'entrée!
      Certes, il avait fait un TOUT petit séjour dans un poulailler.
      Mais pas une dizaine d'années, comme certains l'ont affirmé.
      Donc, il faut toujours dire la Vérité.
      Etes-vous d'accord avec nous?

  5. fourel dit :

    Ben oui , on est vite rattrapé par le mensonge. de dix années.
    En tout cas , si ; Mademoiselle Chomet l'avait su, ça aurait fait un orage car elle ne pouvait oublier ce piano .
    Je suppose que c'est à cause de ça que le piano s'est volatilisé au poulailler, car, personne ne voulais conserver cet acquis à souffler ou pianoter dans un instrument car le solfège , c'est un vrai casse tête.
    Pour finir mademoiselle Chomet utilisait à plein son guide de chant pour répéter , mais lors des fêtes c'était une autre pianiste que je ne connaissait pas de nom qui concertait sur ce piano.
    Mademoiselle Chomet solfiait les partitions avec , la pianiste, les chanteurs et les musiciens.
    En clair , c'est elle qui était le "chef d'orchestre". sans elle il n'y aurait pas eu de concerto.

    • La Secrétaire dit :

      Monsieur FOUREL,
      Si nous vous comprenons bien, Mademoiselle CHOMET vous menait "à la baguette"!
      Mais cette dernière était une "baguette MAGIQUE"!
      Dommage que la "Grande Jeannette" ne puisse lire TOUS les commentaires la concernant.

  6. fourel dit :

    La baguette d'une "chef d'orchestre" c'est un peu comme la baguette d'un général.

    • La Secrétaire dit :

      Monsieur FOUREL,
      Nous vous proposons d'élever Mademoiselle CHOMET au grade de général 5 étoiles!
      Bien sûr, cela à titre posthume.
      Et dans quelles années, pourquoi pas au rang de Maréchal ...d'ARNOUVILLE.
      Un nouveau bâton pour elle.

  7. FOUREL dit :

    Au rang des "lumières sonores "

    • La Secrétaire dit :

      Monsieur FOUREL,
      Pour sûr, Mademoiselle CHOMET a atteint le degré supérieur de la "consécration" avec son portrait.
      Avec ce dernier, ELLE se classe maintenant parmi les personnalités importantes de la Ville.

  8. fourel dit :

    Alors y qu'à baptiser une rue avec son historique , à vous Monsieur Le Maire d'Arnouville.

  9. Charlet Bernard dit :

    Mlle Chomet ! elle a enseigné (ou essayé) le solfège à mon père et ses frères puis à moi et mon frère à l' école de la gare je me rappelle le guide chant et de la manivelle en bois mais le plus impressionnant c' était sa diction avec l' impression que l' on ne voyait qu' une bouche ( c' est de la mémoire visuelle) Bravo à cette Grande Dame
    Elle avait une sacré mémoire car la première leçon de chant en classe elle nous faisait chanter pour voir notre voix et elle m’a dit : Charlet vous êtes aussi bon que votre père on va vous mettre de coté et par la suite les cours de chants je les passais au fond de la classe sans faire de bruit.(c’était chez Mr Parent)
    et mon frère idem comme quoi les chiens ne font pas des chats
    Que de souvenirs !

    • La Secrétaire dit :

      Bonsoir Monsieur Charlet,
      Décidément l'article sur Mademoiselle CHOMET, est bien souvent lu.
      Ce dernier suscite de nombreux commentaires.
      N'est-ce pas celui qui en a le plus?
      Il nous faudrait tenir des statistiques.
      Je n'ai pas connu personnellement ce professeur de chant.
      Mais j'ai bien connu le guide-chant dont vous parlez.
      Il était remisé dans un petit réduit au premier étage de l'école "CASANOVA".
      Nous l'avons même utilisé lors de nos expositions sur "Les écoles d'Hier et d'Aujourd'hui".
      Les élèves qui venaient alors nous rendre visite, aimaient reprendre TOUS en choeur, la chanson de l'époque.
      Cette dernière était tirée du film "Les Choristes".
      Si je vous comprends bien, vous n'auriez pas su chanter correctement.
      Enfin savez-vous que "La Grande Jeannette" a été honorée dans la Commune.
      On lui a attribué le nom d'une allée.
      Devinez le nom de celle-ci?
      Un nom qui "coule de source" : "L'Allée de l'Archet".
      (Un instrument indispensable pour utiliser son violon.)
      Cette allée se trouve près d'un petit lotissement:"Le Hameau du Houx".
      Elle donne sur "L'Avenue de la République".
      Etiez-vous aussi au fond de la classe, avec Monsieur Parent?
      Cela n'est pas beau.
      Mais pour qui a connu ce maître très sévère, parait-il, il convient de vous pardonner.
      Vous nous écrivez souvent des commentaires.
      Alors nous vous donnons un bon point, comme dans les "écoles d'autrefois".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *